Prendre du temps pour son bien-être

Prendre du temps pour son bien-être

Ce soir, j’avais envie de vous partager quelque chose de plus personnel. Je vous en ai déjà parlé à quelques reprises, mais il y’a près d’un et demi, j’ai recommencé à bouger plus et à m’entrainer. Je crois que c’est d’ailleurs une résolution qui est souvent bien populaire en début d’année. Pour ma part, j’ai voulu recommencer pour moi, pour mon bien-être et pour ma santé. Je trouve que parfois, nous avons tendance à nous mettre de côté, à prioriser bien des choses avant notre bien-être et notre santé physique. On dit souvent: “Je n’ai pas le temps…”, je suis d’accord, la vie va vite, nous avons des responsabilités au travail, des obligations familiales, etc. Si on changeait ensemble cette perspective et qu’on se disait plutôt: “Je vais en faire du temps”.

Honnêtement, cela a changé beaucoup de choses de mon côté, mon stress a diminué, je dors mieux, je sens que j’ai plus d’énergie, je me sens plus motivée en général, ma santé aussi va mieux (j’ai le SCI et ça m’a beaucoup aidé) Ce n’est pas seulement une question de santé physique le sport, mais aussi d’améliorer notre santé mentale dans plusieurs cas. Voici mes petits trucs pour vous aider dans vos démarches:

  • LE PLAISIR

Je sais que pour plusieurs, vous voyez le tout comme une tâche, un calvaire, une corvée. Il suffit de trouver ce qui vous convient. Cela peut être simple, si vous aimez prendre l’air, aller prendre une bonne marche chaque jour ou même trouvez vous un sport d’hiver qui vous plait: la raquette, le ski de fond, le patinage, la planche à neige? Vous n’aimez pas les gyms et l’entrainement en salle, inscrivez-vous à des cours de groupe, essayez différentes choses: Yoga, TRX, Cardio? Moi, je me suis inscrite au Yoga Fitness et ça été une révélation pour moi. J’ai adoré les cours de TRX, il y a divers cours à tous les jours, j’ai simplement à faire mon horaire et intégrer les cours que je veux durant ma semaine selon mes disponibilités, et voilà. Ça me motive, les profs sont le fun et dynamiques, j’ai une heure précise comme un rendez-vous, je n’ai pas d’excuses! Encore là, je parle pour MOI, il faut savoir ce qui VOUS convient, ce que vous aimez et je peux vous garantir que vous allez avoir du plaisir à l’intégrer à votre routine. Pour les mamans ou même si vous êtes une femme bien occupée et que vous avez de l’espace à la maison, pourquoi ne pas vous faire un endroit pour vous faire des entrainements à la maison??? Facile et pratique, on peut retrouver plein de vidéos maintenant sur le web ou même des coachs en ligne! Une belle façon de se motiver, souvent peu couteuse en plus, quelques accessoires, et voilà dans le confort de votre maison.

  • BUT PRÉCIS

Ce point n’est pas vraiment nécessaire, puisque l’on peut juste vouloir se sentir mieux, point. MAIS, souvent, lorsque l’on se fixe un but ou un objectif, cela peut nous aider. Que ce soit pour améliorer sa souplesse, que ce soit de peut-être perdre du poids, que ce soit pour diminuer son stress. Toutes les raisons sont bonnes!!

  • VOTRE RYTHME

LA chose la plus importante, si vous prenez la décision de faire du temps à votre horaire, il faut y aller à votre rythme. Ne vous imposez pas la première semaine drastiquement 5 entrainements ou d’aller marcher chaque jour 30 minutes. C’est certain que vous allez abandonner après même pas 2 semaines et vous dire “DLA MARDE”. Non, on veut y aller à son rythme, si c’est 2 cours que vous pouvez faire cette semaine, eh bien ça sera ça, point final. Il ne faut pas que ça devienne un stress non plus, on y va un jour à la jour, petit à petit, vous allez y prendre gout et ainsi de suite. En même temps, chacune à son tempérament, peut-être qu’il faut que cela soit drastique pour vous si vous voulez que ça fonctionne. C’est vraiment propre à chaque personne, moi il fallait que j’y aille graduellement, il ne faut pas me pousser dans le “péteux” sinon ça ne marchera pas haha. Aussi, dites vous que la seule personne avec qui vous êtes en compétition, c’est vous même et personne d’autre.

  • RESPECTER SES LIMITES

Cela revient un peu au point précédent, mais il vous faut aussi respecter vos limites. Si 4 entrainements par semaine c’est trop difficile pour vous, écoutez votre corps! Ça ne sert à rien de pousser la machine à sa limite, ça va avoir l’effet contraire de ce que l’on veut. Il faut écouter son corps, mais aussi son mental, si on se sent épuiser, qu’on a eu une moins bonne journée, on a le droit. Ce que je peux vous dire par contre, c’est que souvent, justement quand j’ai une mauvaise journée, je vais faire un cours et ça me fait le plus grand bien. J’extériorise mon agressivité, je me laisse aller, je me libère de mon stress et pendant 1 heure je me consacre à me dépasser et à oublier la journée qui vient de passer.

  • BIENFAITS

Ce qui m’amène à vous parler des bienfaits que le sport peut avoir sur votre bien-être. Premièrement, on produit de l’endorphine lorsque l’on fait du sport ou autres activités, les endorphines sont des molécules qui sont libérées par le cerveau. C’est comme une morphine naturelle qui une fois sécrétée, va se répandre dans notre système nerveux central.  L’endorphine, c’est l’hormone du plaisir, c’est un “anti-stress” merveilleux. On a un sentiment d’extase, de légèreté, de puissance. Personnellement, je me sens sereine et plein d’énergie après mes cours! Je vous dirais que maintenant, j’ai besoin de mes cours, j’ai hâte d’aller à mon TRX à la fin de ma journée, ça me fait un bien fou. Il y a aussi, bien entendu, les bienfaits physique, on améliore notre santé en bougeant quelques fois par semaine, notre corps en a grandement besoin.

  • RESTER FOCUS

Le dernier point: rester focus! Comme je vous disais plus haut, je n’ai plus nécessairement besoin de rester “focus” puisque c’est rendu dans ma routine, mais je vous dirais que j’ai encore besoin de le faire. Par exemple, durant le congé des fêtes, j’y suis allée tout de même 4 fois par semaine même si c’était Noël…pas d’excuses surtout que j’avais bien du temps de libre. Il faut se donner des trucs pour rester concentrer sur nos différents buts. Si votre point faible est votre horaire, créer vous un calendrier, préparer vos séances, vos marches, votre yoga ou votre activité à l’avance comme un rendez-vous. Si c’est votre motivation, faites vous des groupes de soutien (Ok, ça semble bizarre, mais ça peut être un groupe sur Facebook avec d’autres mamans, ça peut être vos amies, etc) Dès que vous vous sentez moins motivée, je vous le dis, ça remet le focus à la bonne place.

Bref, tout cela pour vous dire qu’il n’y a pas de formules magiques, l’important c’est de se choisir, c’est de penser à son bien-être avant tout sans se mettre de pression. Le but, c’est de penser à notre corps et notre esprit 😉

Suivre: